Carte galactique

nexus_50_inter_08

OUVRIR%20LA%20SIMULATION

 

mercure

Dah (Mercure) est la planète tellurique la plus proche du soleil. Elle est près de trois fois plus petite et presque vingt fois moins massive que la Terre mais presque aussi dense qu’elle, avec une gravité de surface pratiquement égale à celle de Mars, qui est pourtant près de deux fois plus massive. Sa densité dépassée seulement par celle de la Terre, qui lui serait d’ailleurs inférieure sans l’effet de la compression gravitationnelle est due à l’importance de son noyau métallique.


terre

Uraš (la Terre) est un carrefour inévitable depuis la nuit des temps. C’est le lieu des planificateurs Kadištu. Il existe très peu de planètes comme la Terre dans notre univers. Une planète avec autant de diversités dans tous les domaines. Uraš est un lieu d’expérimentations multi-millénaires.


lune

Itud (la Lune), est un astre artificiel totalement creux, conçu comme une planète et avec son propre Abzu (monde souterrain). Le satellite d’Uraš est une base secrète où se dissimule une poignée de prêtresses, mais on y trouve principalement des Kingú au teint clair, issus des fameux Kingú-Babbar (Kingú albinos). Cette colonie particulière de Kingú-Babbar est établie en Ti-ama-te depuis fort longtemps.


mars

Udu’Idimsa (Mars) Est une planète tellurique, comme le sont Mercure, Vénus et la Terre, environ dix fois moins massive que la Terre mais dix fois plus massive que la Lune. Elle ne fut pas toujours une planète sans vie et au paysage désolé. Sa topographie présente des analogies aussi bien avec la Lune, à travers ses cratères et ses bassins d’impact, qu’avec la Terre, avec des formations d’origine tectonique et climatique telles que des volcans, des rifts, des vallées, des mesas, des champs de dunes et des calottes polaires. La plus grande montagne du Système solaire, Olympus Mons qui est aussi un volcan bouclier, et le plus grand canyon, Valles Marineris, se trouvent sur Mars.

Mars a aujourd’hui perdu la presque totalité de son activité géologique interne, et seuls des événements mineurs surviendraient encore épisodiquement à sa surface, tels que des glissements de terrain, sans doute des geysers de CO2 dans les régions polaires, peut-être des séismes, voire de rares éruptions volcaniques sous forme de petites coulées de lave.


Mulge (« l’astre noir »), ancienne planète qui évoluait entre Mars et Jupiter, à l’endroit où se trouve aujourd’hui la ceinture d’astéroïdes.

Un gaz froid et brumeux entoure la planète. De grosses tempêtes sillonnent sa superficie ; leurs éclairs sont susceptibles de dérégler les appareils de bord des vaisseaux.

La planète des Kadištu (planificateurs) en raison de sa fréquence est bien trop élevée pour les Gina’abul. Certaines races de planificateurs y séjournent dans l’ANGAL (fréquences supérieures). D’autres comme les Amašutum, les Abgal et peut-être les Urmah, fréquentent plutôt l’Abzu (le monde souterrain).


venus

Mulge-Tab (Vénus), le satellite de Mulge, est un astre à la fois aquatique et forestier. Son environnement est très différent de celui de sa planète mère. Le ciel de Mulge-Tab est d’un bleu aveuglant et son sol irradie une chaleur constante.

Le satellite de Mulge possède un bouclier thermique qui sert à la fois à le protéger des agressions extérieures et à lui procurer une chaleur constante d’un bout à l’autre de la planète.

Plusieurs Amašutum y stationnent depuis la venue des Gina’abul au sein des Kadištu (planificateurs).


jupiter

Mulgebabbar (Jupiter) est une planète géante gazeuse. Il s’agit de la plus grosse planète du Système solaire, plus volumineuse et massive que toutes les autres planètes réunies. Comme sur les autres planètes gazeuses, des vents violents, de près de 600 km/h, parcourent les couches supérieures de la planète. La Grande Tache rouge, un anticyclone qui fait trois fois la taille de la Terre, est une zone de surpression observée au moins depuis le xviie siècle. Cette zone représente en réalité un vortex lié au troue noir situé au centre de la galaxie…


saturne01

Genna (Saturne) est une planète géante, au même titre que Jupiter, Uranus et Neptune, et plus précisément une géante gazeuse super froide. D’un diamètre d’environ neuf fois et demi celui de la Terre, elle est majoritairement composée d’hydrogène et d’hélium. Sa masse vaut 95 fois celle de la Terre et son volume 900 fois celui de notre planète. Sa période de révolution est d’environ 29 ans.

Saturne possède un système d’anneaux, composés principalement de particules de glace et de poussière. Saturne possède de nombreux satellites, dont cinquante-trois ont été confirmés et nommés. Titan est le plus grand satellite de Saturne et la deuxième plus grande lune du Système solaire après Ganymède autour de Jupiter. Titan est plus grand que la planète Mercure et est la seule lune du Système solaire à posséder une atmosphère significative.


téléchargement

Entimaš’Sig (Uranus) est une planète géante de glaces. Uranus et Neptune ont des compositions internes et atmosphériques différentes de celles des deux plus grandes géantes gazeuses, Jupiter et Saturne. L’atmosphère d’Uranus, bien que composée principalement d’hydrogène et d’hélium, contient une proportion plus importante de glaces d’eau, d’ammoniac et de méthane, ainsi que les traces habituelles d’hydrocarbures. Uranus est la planète du Système solaire dont l’atmosphère est la plus froide, sa température minimale étant −224 °C.

À l’instar des autres géantes gazeuses, Uranus a un système d’anneaux, une magnétosphère et de nombreux satellites naturels. Il y a 27 satellites et 13 anneaux étroits. Le système uranien est unique dans le Système solaire car son axe de rotation est pratiquement dans son plan de révolution autour du Soleil ; les pôles nord et sud sont situés où les autres planètes ont leur équateur.


neptune

Humba (Neptune) est une planète géante de glaces. Uranus et Neptune ont des compositions internes et atmosphériques différentes de celles des deux plus grandes géantes gazeuses, Jupiter et Saturne. Comme ces dernières, l’atmosphère de Neptune est principalement constituée d’hydrogène et d’hélium avec des traces d’hydrocarbures et peut-être d’azote, mais contiendrait davantage de « glaces », c’est-à-dire de composés volatils tels que l’eau, l’ammoniac et le méthane. Ce dernier est d’ailleurs partiellement responsable de la teinte bleue de l’atmosphère de Neptune, bien que l’origine de ce bleu très soutenu soit en fait inconnue.


 

Šupa (Pluton) N’est plus considérée comme une planète à ce jour.

 

g

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s